KALYMNOS


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Boutique

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mythocles
ROI DE KALYMNOS
avatar

Nombre de messages : 202
Localisation : Admin
Date d'inscription : 01/12/2004

MessageSujet: La Boutique   Sam 28 Mai - 18:29

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre
Rôtisseur
avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 31/01/2005

MessageSujet: Re: La Boutique   Sam 4 Juin - 21:56

Temporaire... Ce devait être temporaire. On comprenait qu'un métier serait le votre à vie lorsque ses désagréments soulevaient en vous de la nostalgie.

Ainsi songeait Lysandre le rôtisseur en remettant à tourner ses broches qu'il venait de remplacer. Les anciennes menaçaient de casser, après des années passées à rôtir des viandes. Et pendant ces travaux, la chaleur cuisante, l'odeur écoeurante de la viande à peine abattue lui avait manqué.
Les dieux en avaient voulu ainsi, il serait rôtisseur. Eh bien qu'il en soit ainsi. La volonté divine n'était pas une chose avec laquelle on plaisantait. Lysandre ne savait que trop de quoi les dieux étaient capables sur Kalymnos. Même lorsqu'on ne les contrariait pas.
Il eut un petit frisson en repensant à la nuit. La nuit de la déesse. Il ignorait comment il avait pu réchapper intact à cet instant où il avait cru voir l'Hadès s'ouvrir sous ses pieds. Depuis ces heures de délire, il lui semblait avoir vécu dans un rêve.
Et puis, brusquement, quelque chose s'était passé, alors qu'il allumait un nouveau feu. Le cauchemar était toujours là, mais indistinct, comme à la périphérie de son champ de vision.
Le jeune homme ignorait totalement pourquoi. Mais sa belle humeur lui était revenue, cela importait. Si seulement il pouvait à présent passer un client pour le distraire, la vie lui aurait parue presque acceptable. Presque.


*Comprendre.*

Oui, Lysandre aurait voulu comprendre ce que cette nuit qui avait été l'arrêt de mort de tant de personnes avait signifié. Ce n'est qu'à ce moment que son existence retrouverait un sens.

*Tu réfléchis beaucoup trop pour ton bien, mon cher. Pour le moment, tiens-toi prêt à acueillir n'importe quel citoyen ou esclave... Tu auras tout le temps pour tes grandes considérations plus tard !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysea
Esclave
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 09/01/2005

MessageSujet: Re: La Boutique   Sam 4 Juin - 22:38

Lysea arriva dans la boutique, l'air encore un peu ensommeillé. Elle avait encore fait des cauchemars toute la nuit, et c'était comme celà toutes les nuits depuis qu'elle était guérie. Cette fièvre l'avait terassée pendant de nombreux jours. Mais elle était vivante. Lysea savait que de nombreux habitants étaient morts cette nuit là. Elle était étonnée, dans le bon sens bien sûr, d'avoir échappé à la mort malgré sa faible constitution.

"Bonjour maître." dit-elle de sa petite voix en se frottant un oeil. Si on enlevait tous les jours où elle avait dû rester alitée, elle n'avait dû travailler en tout que quelques jours à la rôtisserie. Malgré tout, elle ne savait toujours pas prendre d'initiatives et attendait que Lysandre lui donne une tâche à faire.

Cependant, malgré tous les évènements, une chose lui trottait en tête. Lysandre était venu remplacer Kyros, ça elle le savait. Mais il lui semblait bien que ce devait être pour un court temps. Non qu'elle s'en plaignait, Lysandre était gentil avec elle et s'était occupé d'elle lorsqu'elle était malade, mais elle se posait la question. Elle hésita un peu puis demanda finalement.


"Maître Lysandre ? Pourquoi Kyros ne revient pas travailler ici ? Je croyais qu'il devait simplement effectuer une course et revenir. Crois-tu qu'il aurait pu être mis au courant de ce qui s'est passé et qu'il ait peur de revenir sur l'île ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre
Rôtisseur
avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 31/01/2005

MessageSujet: Re: La Boutique   Dim 5 Juin - 23:21

Lysandre vit arriver Lysea avec ce sentiment mitigé qui lui était devenu familier. En tant qu'esclave, la jeune fille ne s'était jamais rendue particulièrement utile, même durant les jours où elle avait été bien portante. Le rôtisseur avait tenté quelques répimandes qui n'avaient eu d'autre effet que de prostrer la petite esclave dans son coin et la rendre encore plus maladroite.
Cependant, pas une seule fois il n'avait envisagé l'idée de la revendre. Lysea était la première personne à l'avoir accueilli lorsque le jeune homme était sorti de sa retraite. Il se sentait lié à elle, encore plus depuis la longue maladie qu'elle avait contractée le mois dernier. Plusieurs fois, le rôtisseur avait cru la perdre. Mais il avait refusé d'abandonner. Tout irait bien pour le jour où Kyros reviendrait... Le jour où Kyros reviendrait... et voilà que Lysea faisait mention de ce moment qui, à chaque jour qui s'écoulait, se faisait un peu plus irréel.


"Bonjour Lysea." Il avait adopté un ton légèrement plus chaleureux que celui qu'il avait pour s'adresser à ses semblables. "Je pensais à Kyros, justement. J'aimerais moi aussi savoir ce qui s'est passé, j'ose espérer qu'il ne lui est rien arrivé de facheux. J'irais bientôt apporter une offrande au temple, et consulter les oracles. Peut-être les dieux accepteront-ils de me répondre.
Ton maître Kyros te manque-t-il ?"

Tout en observant Lysea d'un regard acéré, Lysandre réfléchissait à ce qui l'attendait dans les jours à venir. Il allait falloir remettre la rôtisserie en état... Il n'avait pas eu beaucoup de temps pour l'entretenir ces derniers temps. Il allait devoir apprendre à déléguer quelques tâches aux autres occupants des lieux.

"J'espère que tu es en forme aujourd'hui, je vais te demander de nettoyer la boutique. Je n'ai pas eu le temps de m'en occuper récemment."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysea
Esclave
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 09/01/2005

MessageSujet: Re: La Boutique   Lun 6 Juin - 1:49

Le ton chaleureux de l'accueil de Lysandre arriva à donner un sourire lumineux sur les fines lèvres de Lysea. Elle était de ce genre de personnes qui avançait grâce aux encouragements, aussi petits soient-ils. Au contraire, les réprimandes faisaient l'effet totalement inverse, elle paniquait et se bloquait. Le simple 'bonjour' de son maître lui donna ainsi l'impression d'avoir beaucoup de force pour entamer son travail.

Lorsqu'il lui demanda si Kyros lui manquait, Lysea secoua la tête.


"Je ne l'ai vu que quelques instants avant qu'il ne s'en aille. En fait... je préfèrerais que ça soit toi qui reste..." Elle baissa les yeux en rougissant légèrement. "Jamais personne ne s'est occupé de moi comme tu l'as fait. Je.. je suis persuadée que je serais morte de cette fièvre si j'étais restée dans ma famille... mais toi tu t'es occupé de moi... tu ne m'aurais pas laissé mourir comme l'aurait fait mon père..."

Elle poussa un petit soupir puis releva les yeux vers Lysandre.

"Oui, je suis en forme aujourd'hui, je vais nettoyer la boutique."

Lysea fit un pas en avant, puis un pas de côté, puis se retourna vers Lysandre, l'air inquiète.

"Par quoi je dois commencer ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre
Rôtisseur
avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 31/01/2005

MessageSujet: Re: La Boutique   Mar 7 Juin - 0:22

Lysandre continuait d'observer la jeune fille, la tête penchée. Elle n'était décidément pas faite pour être esclave. Ni, sans doute, pour être mère de famille, citoyenne ou quoi que ce soit d'autre. Ell était, en définitive, comme lui ou Aeneas. Perdue. Sans doute était-ce là la source de l'indulgence sans bornes que le jeune homme éprouvait à son égard.

"Si nous en avons le temps, un de ces jours, j'aimerais que tu me parles de ta famille, Lysea. Cela nous fera une histoire à nous raconter avant le repos du soir."

Le rôtisseur ne se formalisa pas lorsque Lysea lui demanda ses ordres. Il fallait l'éduquer, c'était certain, lui apprendre elle-même à reconnaître les tâches urgentes. Mais il ne se sentait pas d'humeur aujourd'hui.

"Eh bien d'abord, regarde le sol. Cela fait plusieurs semaines qu'il n'a pas été nettoyé, il faudrait commencer par cela, je n'aimerais pas que les clients pensent que mon échoppe sente mauvais. Puis, tu débarasseras le tas de cendres qui se trouve là, il va finir par étouffer le feu. Tu te rappelles où mettre les cendres ? Et je demanderai également de nous préparer un repas, lorsque l'heure sera venue."

Lysandre savait parfaitement quelle réaction allait être celle de Lysea. L'affolement. Mais il savait aussi que la traiter comme une attardée n'aurait servi à rien. Il fit mine de retourner à ses occupations, l'air jovial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysea
Esclave
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 09/01/2005

MessageSujet: Re: La Boutique   Mar 7 Juin - 11:51

Lysea regarda Lysandre l'air un peu surprise qu'il lui demande de parler de sa famille. Elle n'aurait jamais pensé qu'on s'intéresse à ce qu'elle avait vécu. Mais à y réfléchir, peut-être que cela lui ferait du bien de raconter. Elle hocha la tête avec un sourire.

"D'accord, je veux bien, un soir."

Lorsque le rôtisseur lui donna les tâches à faire, elle fut un peu paniquée qu'il donne une grande liste d'un coup au lieu de lui dire au fur et à mesure pour qu'elle n'oublie rien. Elle fit un gros effort de concentration pour essayer de retenir.

"Laver le sol, enlever les cendres, préparer un repas..." Elle regardait ses doigts pour se concentrer puis releva la tête vers le rôtisseur.

"Maître Lysandre... je ne sais pas cuisiner..." dit-elle tout bas en se mordant la lèvre, craignant qu'il se mette en colère. Elle n'avait toujours fait qu'observer sa mère mais jamais celle-ci ne lavait laissée faire de peur qu'elle gaspille en faisant tomber de la nourriture ou encore réussir à mettre le feu à la ferme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeneas
Esclave
avatar

Nombre de messages : 108
Localisation : Modo
Date d'inscription : 06/12/2004

MessageSujet: Re: La Boutique   Mar 7 Juin - 18:56

[first post]

Le calme des ruelles que le soleil de Kalymnos commençait d'innonder, tranchait agréablement avec l'agitation bruyante de l'Agora et l'esclave se détendit. Il avait toujours vécu dans des endroits peu peuplés et donc silencieux, il avait été élevé dans le souffle du vent, les bruissements de feuillages, les chants doux des oiseaux et les clapotis mélodieux des sources cachées.

Le gaulois releva le nez vers le ciel, plissant ses yeux lorsque son regard s'approcha trop du soleil. La journée serait chaude. Depuis les terribles évènements qui avaient fait basculer la vie de la population de la cité et de toute l'île, Aeneas avait pris l'habitude inconsciente de regarder régulierement le soleil, comme pour verifier qu'il ne s'apprêtait pas à disparaître.

il donna un petit coup sur l'avant de sa sandale pour la remettre correctement. Une des lanieres etait cassée et il avait du mal a la garder correctement en place sous son pied fin.
L'esclave remonta le gros panier d'osier qu'il tenait sous le bras et qu'il avait rempli d'oignons à l'Agora, puis reprit sa route vers la rôtisserie.

Il y arriva bientot et entra. Lysandre était là avec l'autre esclave. Aeneas posa le panier à terre. Sa longue natte glissa de son dos sur son epaule et vint se poser sur les oignons. Il se redressa en la rejetant dans son dos.


"Bonjour maître. J'ai trouvé les oignons que tu demandais et j'ai réussi à faire baisser le prix au fermier. "

Le gaulois tendit sa main fermée vers Lysandre. Il l'ouvrit. Quelques pieces de bronze y reposaient. Ce faisant, il regarda Lysea et lui sourit.

"Bonjour Lysea."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre
Rôtisseur
avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 31/01/2005

MessageSujet: Re: La Boutique   Mer 8 Juin - 21:41

Lysandre poussa un très léger soupir lorsque Lysea lui avoua qu'elle ne savait pas cuisiner. Il en vint à se demander ce à quoi Kyros avait pensé en l'achetant. Lui avait finit par s'attacher à la jeune esclave pour ce qu'elle était. Mais il doutait fort qu'il l'aurait ramené chez lui s'il avait été lui-même sur le marché aux esclaves. Bah ! Cela n'avait pas vraiment d'importance.

"Bien. Nous mangerons un peu de la viande à vendre tout à l'heure, c'est ce que nous avons fait depuis un mois. Mais ce soir, je t'apprendrai à cuisiner. Tu verras, ça n'est pas très difficile. Il faut juste faire un tout petit peu attention."

Un bruit de pas le fit se retourner. Quelqu'un approchait, d'une démarche malhabile. Il ne lui fallu que quelques secondes pour deviner à qui il avait à faire.
Et effectivement, quelques instant plus tard Aeneas faisait son entrée dans la boutique. Les lèvres de Lysandre ne sourirent pas, juste ses yeux.


"Merci Aeneas... Tu commences à prendre l'habitude du travail, je vois."

Sans un mot de plus, il tendit la main vers la paume ouverte du jeune homme. Elle contenait quatre pièces. Lysandre en prit trois et se détourna. Il avait déjà vu son père agir ainsi avec certains esclaves particulièrement zélés. Il s'apprêtait à expliquer son geste lorsqu'un nouveau souvenir lui ferma la bouche.

"Regarde Tyros ! Il n'arrête pas de monter ses esclaves les un contre les autres ! Ca finira mal, crois-moi."

C'était l'une des dernières phrases prononcées par sa mère. Lysandre l'avait, sans trop savoir pourquoi, stockée dans un petit coin de sa mémoire. Il avait raison, ce souvenir. Il n'aurait pas été très délicat à l'égard de Lysea des faveurs que Lysandre faisaient au Gaulois. En conséquence, il se contenta de fixer un regard aigu sur le pied de son esclave.

"Tu boîtes ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysea
Esclave
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 09/01/2005

MessageSujet: Re: La Boutique   Mer 8 Juin - 23:12

Lysea se retourna lorsqu'une personne entra dans la rôtisserie. Elle avait cru que c'était un client et avait senti son coeur s'embaler. Elle se détendit en voyant que c'était Aeneas qui revenait du marché.

"Bonjour Aeneas" lui répondit-elle avec le sourire.

Elle reporta son attention sur Lysandre qui lui parlait. Il voulait lui apprendre à cuisiner. Lysea était enchantée, elle avait toujours eu envie d'essayer, jamais on ne l'avait laissée faire.


"Merci maître, j'ai hâte d'apprendre !"

Laissant Lysandre discuter avec son autre esclave, Lysea partit chercher une serpillère et un seau d'eau avant de revenir dans la pièce et commencer à laver le sol avec entrain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeneas
Esclave
avatar

Nombre de messages : 108
Localisation : Modo
Date d'inscription : 06/12/2004

MessageSujet: Re: La Boutique   Jeu 16 Juin - 18:25

Le gaulois avait intercepté la fin de la discussion entre Lyséa et Lysandre. Il ne fut que peu surpris de ce qu'il attendait, car il avait remarqué que la jeune femme s'arrangeait toujours pour etre occupée à autre chose au moment des repas. Cela était passé inaperçu aux yeux le leur maître car tout ici n'était que préparation de victuailles.

Il s'abstint de tout commentaire et attendit silencieusement que Lysandre prenne les pieces qui pesaient lourd dans sa main. Le gaulois regarda la pièce restante dans sa paume comme s'il ne comprenait pas sa présence singulière. Il interrogea Lysandre de son regard violet, mais l'homme détourna vite les yeux pour s'interesser à son pied. La pièce disparut dans un pli de sa tunique.


"Non je ne boîte pas.. pourquoi..?"

La lumiere se fit dans l'esprit du natté lorsqu'il regarda lui aussi la sandale dont une laniere pendait. C'était donc cela. Il releva vite le visage vers Lysanbdre avec un grand sourire pour le rassurer.

"Oh non non! C'est juste la laniere qui est cassée alors je dois mettre mon pied comme ceci pour que la sandale tienne. Je vais bien, cela ne m'empechera pas d'aller faire les courses dont tu me charges habituellement. Et puis je epux marcher pieds nus, nous marchions souvent pieds nus dans ma forêt."

Cela n'avait rien à voir bien sur, le sol d'ici était brulant et aride, coupant et abrasif. Mais Aeneas ne voulait pas causer le moindre soucis à Lysandre. Il s'arrangearit pour réparer sa sandale au plus vite.
Lysea venait de sortir.
Il changea le sujet.


"Que dois je faire maintenant? est ce que je dois embrocher les rôtis? Je vois que tu as allumé les feux. Je vais déjà couper du bois."

Le gaulois, sans attendre, se dirigea vers l'arriere de la boutique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre
Rôtisseur
avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 31/01/2005

MessageSujet: Re: La Boutique   Sam 18 Juin - 23:06

Lysandre hocha la tête d'un air satisfait. Pour une fois, Lysea semblait à l'aise et presque heureuse de faire ce qu'on lui disait... Peut-être était-ce la le secret, en fin de compte. Lui donner tout d'abord les tâches les plus simples possible et, peu à peu, lui en apprendre de nouvelles. Le rôtisseur espérait en avoir la patience... Il allait être mis à rude épreuve ces temps-ci, il en avait l'impression.
Il tourna la tête vers Aeneas et l'arrêta d'un geste, fixant la sandale.


"Ne dis pas de bêtises. Marcher ainsi doit être horriblement inconfortable pour toi, et je ne tiens pas à ce que tu te fatigues inutilement, nous avons assez de choses à faire."

Le jeune homme parlait d'une voix sèche, ainsi qu'il avait vu son père le faire auparavant. Mais il ne pouvait se donner l'impression d'être mauvais acteur... Bah, cela viendrait avec le temps.
D'un geste rapide, il détacha une lanière de cuir de son poignet. Il en portait toujours deux enroulées autour du bras. Une habitude héritée de sa mère, qui croyait ainsi appeler sur elle la protection d'Héra et d'Héphaïstos.


"Noue ça autour de ce qui reste de la lanière. Ca devrait tenir jusqu'à demain. Nous irons t'acheter des sandales neuves en début de matinée."

Il se tut ensuite, quelque peu hésitant quant à ce qui allait suivre. Ne sachant trop comment l'annoncer, il décida de laisser la parole s'écouler librement de ses lèvres.

"Ce soir exceptionnellement, nous allons travailler plus tard. Il ne s'agit pas de la rôtisserie à proprement parler mais de quelque chose d'un peu plus... particulier."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysea
Esclave
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 09/01/2005

MessageSujet: Re: La Boutique   Dim 19 Juin - 14:01

Lysea n'était peut-être pas très douée pour les tâches qu'on lui donnait mais elle y mettait tout son coeur et était rationnelle. Ainsi, elle lavait le sol à partir d'un coin de la pièce, progressant lentement pour n'oublier aucun centimètre carré, pendant que Lysandre et Aeneas parlait de sandale.

Le rôtisseur annonça alors qu'ils allaient devoir travailler plus tard. Cela ne dérangea pas Lysea mais elle aurait préféré savoir ce qu'il entendait par 'particulier'.


"Qu'allons-nous faire ?"

Elle avait nettoyé le quart du sol lorsqu'elle s'aperçut que le feu du four commençait à s'étouffer. Elle avait prévu d'enlever les cendres comme Lysandre lui avait demandé mais après avoir lavé le sol.

*Mais le temps que je finisse, le feu sera mort...*

Ne devait-elle pas prendre des initiatives ? Lysea posa le seau d'eau et se dirigea vers le four. Protégeant sa main d'éventuelles brûlures, elle ramassa avec une petite pelle la cendre abondante qui étouffait le feu. Se retournant vers Aeneas, elle se rendit compte qu'elle ne savait absolument pas quoi faire de ces cendres. Elle fit un pas vers la sortie pour aller les jetter dehors mais elle avait oublier la présence du seau d'eau qu'elle avait laissé par terre et se prit les pieds dedans. Le seau d'eau se renversa au sol, Lysea suivit, se retrouvant étalée par terre et la cendre fut éparpillée sur le sol de la rôtisserie ainsi que sur les pieds d'Aeneas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeneas
Esclave
avatar

Nombre de messages : 108
Localisation : Modo
Date d'inscription : 06/12/2004

MessageSujet: Re: La Boutique   Jeu 23 Juin - 13:40

Aeneas se heurta au bras de Lysandre lorsque celui ci lui coupa le chemin. Il leva son regard violet sur le visage de son maitre. Spon regard n'avait pas la froideur de sa voix, aussi le gaulois le remercia-t-il avec un sourire enprenant la laniere qu'il lui tendait.

Le natté écouta avec attention le rotisseur. Ils allaient devoir travailler tard, mais sans rapport avec la rotisserie? Aeneas fronça les sourcils, reflechissant à ce que pourrait bien être ce travail? Il ne jugea pas utile de demander de quoi il s'agissait, Lysea l'ayant fait avant lui.

Il la regarda retirer les cendres du feu. Il était temps en effet, ce qui restait du brasier était moribond. La pauvre jeune femme ne semblait pas trop savoir où déposer ses cendres. Le gaulois fit un pas vers elle et ne vit le seau qu'à la derniere minute. Il eut à peine le temps d'ouvrir la bouche pour la prévenir qu'elle s'étalait au sol, envoyant voler des cendres partout.

Par reflexe, Aeneas avait protégé son visage de ses bras croisés et lorsqu'il les rabaissa il vit que la majeure partie des cendres recouvrait ses pieds. Il les regarda d'un air neutre avant de se pencher pour aider Lysea à se relever.


"Ca va? tu devrais faire plus attention."

Une fois la jeune fille debout, Aeneas posa un genou à terre et entreprit de nettoyer ses pieds comme il pouvait. Ce faisant, il releva les yeux vers Lysandre.

"De quoi allais tu nous parler maître?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre
Rôtisseur
avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 31/01/2005

MessageSujet: Re: La Boutique   Jeu 30 Juin - 21:06

Lysandre ne put s'empêcher de sourire en voyant Lysea déverser les cendres sur le sol. Il n'aurait pas du réagir ainsi cependant, et pour deux raisons. Un maître ne riait pas aux sottises de ses esclaves. Et un commerçant ne riait pas de voir son échoppe salie. Qu'importe.

*Il faudrait peut-être que tu réagisses non ?*

D'un geste preste, il retira le seau d'eau du passage et le posa de côté, avant de placer une nouvelle bûche dans le feu, ravivé par l'air qui lui parvenait de nouveau.

"Lysea, fais attention à ce que tu fais. Tu aurais pu blesser quelqu'un."

Le rôtisseur avait prononcé la phrase sans amménité particulière, mais on sentait le découragement poindre dans sa voix. Qu'allait-il pouvoir demander à la jeune fille si chaque tâche qu'il lui confiait tournait à la catastrophe ? Avec un petit soupir, il reprit :

"Fini de nettoyer le sol. Pour le reste, nous verrons plus tard."

C'est à ce moment là qu'Aeneas l'interrogea sur la nature de leur "travail". Mieux valait ne pas poser les choses trop brusquement. Lysea avait été l'une des victime de la nuit terrible, et Lysandre se rappelait encore les gémissements de terreur du Gaulois. Doucement, il commença :

"Vous devez vous souvenir de cette fameuse nuit où la colère des dieux s'est abattue sur Kalymnos. J'ai beaucoup réfléchi à ce sujet ces derniers jours. Beaucoup d'entre nous sont morts mais d'autres ont été épargnés. Pourquoi ? C'est ce que j'aimerais découvrir avec votre aide. Pourquoi avons-nous offensé ceux qui nous protégeaient jusqu'alors ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysea
Esclave
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 09/01/2005

MessageSujet: Re: La Boutique   Sam 2 Juil - 1:04

Lysea se releva doucement avec l'aide d'Aeneas. Les larmes aux yeux, elle se confondait en excuses bredouillantes.

S'attendant à de fortes réprimandes de la part de Lysandre comme lui en donnait son père autrefois, Lysea fut surprise de le voir aucunement en colère. Acquiéçant tout en poursuivant ses excuses elle prit un balai pour rassembler toute la cendre et poursuivre de nettoyer le sol.

Elle écouta d'une oreille distraite l'explication du rôtisseur sur le travail qu'ils auraient à faire. A l'évocation de la terrible nuit, Lysea ne put réprimer un violent frisson qui la secoua quelques secondes. Elle ne voulait pas découvrir ce qui s'était passé. Elle avait bien trop peur mais elle se garda de toute réflexion pour ne pas énerver son maître qui était déjà bien clément envers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthéa
Esclave
avatar

Nombre de messages : 280
Localisation : Admin
Date d'inscription : 06/12/2004

MessageSujet: Re: La Boutique   Sam 2 Juil - 1:19

[Agora]

Anthéa entra dans la rôtisserie, suivi du nouvel esclave qu'elle avait été chargée d'acheter pour Nicias. Elle sourit, pensant qu'elle n'était plus venue depuis un mois, depuis cette nuit qui faisait encore frissonner quiconque s'en rappelait. Elle sourit aussi de voir que le rôtisseur était toujours là, fidèle au poste.

Anthéa salua brièvement les deux esclaves avec un signe de tête puis s'avança jusqu'à Lysandre et le regarda avec un sourire.


"Bonjour.. je suis heureuse de voir que tu es toujours ouvert, la viande est bien meilleure chez toi que ce que l'on peut trouver sur le marché."

Après un bref instant où son regard n'avait pas quitter l'homme, elle porta son attention sur la marchandise avant de demander.

"J'aurais besoin de tes conseils. Que devrais-je commander chez toi si je souhaitais préparer le repas d'un banquet ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atreides
Esclave
avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 28/05/2005

MessageSujet: Re: La Boutique   Sam 2 Juil - 6:54

[Agora - Place du Marché]

Toujours dans le but de se familiariser avec son nouvel univers, Atreides observa attentivement le chemin qu'Anthéa et lui empruntèrent. Ils entrèrent finalement dans une boutique qui, de par le délicieux fumet qui s'en dégageait, devait être une rôtisserie. L'odeur lui rappela deux choses: la première, qu'il avait très faim, comme on ne l'avait que nourri modestement durant sa captivité ; la seconde, que désormais, il n'enverrait plus ses esclaves dans ce genre d'endroits, que ce serait lui qui y viendrait pour récupérer des commandes.

Reportant son attention sur Anthéa, Atreides la regarda alors qu'elle s'adressait à un bel homme aux cheveux bruns. Son regard se posa ensuite sur les deux personnes qui l'entouraient, probablement ses esclaves à en juger par leur tenue. D'abord, une jolie jeune fille, qui devait à peine avoir dépassé les seize ans, et un garçon, à l'allure aussi juvénile, doté d'une chevelure flamboyante. Atreides en fut étonné. De toute sa vie, il n'avait rencontré qu'une femme avec cette couleur aussi éclatante et elle venait de la lointaine Gaule. Était-ce aussi le cas du jeune homme? Comme il devait se sentir étranger à cet endroit... Atreides avait entendu d'incroyables récits sur cette contrée reculée, des histoires de guerriers sanguinaires, armés de haches et portant la barbe. Il regarda l'esclave du rôtissier de haut en bas. C'était ça, les barbares assoiffés de sang? Il sourit légèrement, puis revint à Anthéa qui avait posé une question au propriétaire de la boutique.


(Tour de post : Aeneas, Lysandre, Lysea, Anthéa puis Atreides)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeneas
Esclave
avatar

Nombre de messages : 108
Localisation : Modo
Date d'inscription : 06/12/2004

MessageSujet: Re: La Boutique   Lun 11 Juil - 11:22

Le gaulois se releva d'un bond lorsque Lysandre répondit à sa question. Il sentit sa longue natte frapper doucement son dos sous la rapidité de son mouvement. Les yeux grands ouverts comme s'il regardait un fantome, le teint soudain devenu livide, il s'avança d'un pas vers le rôtisseur.

"Maître! On doit respecter les volontés des dieux et ne pas chercher à comprendre leurs choix ou chercher une justification à leurs actes! Nous les mettrions encore plus en colere! Ils se sont apaisés depuis que nous avons reçu notre punition. Il ne faut pas provoquer leur courroux une fois encore ou de nombreuses personnes periront. "

Aenes ne voulait pas passer pour un lâche. Meme si toutes ces choses le terrifiait, il ferait ce que Lysandre lui demanderait. Seulement, depuis les quelques 30 jours qu'il travaillait pour le rotisseur, il avait appris à connaitre mieux son maitre : sa vaillance, sa bravoure, son désir d'aider tout etre qu'il soit animal ou humain, maitre ou esclave. Il voulait juste lui faire voir ce que sa temerité lui avait peut etre fait occulter.

Le natté reprit un peu de couleurs et son regrad redevint normal.


"Je ferai ce que tu me demandra maître, mais je te conjure de bien réfléchir à ce que cela risque de provoquer..."

Le gaulois se tut lorsque deux personnes entrerent dans la rotisserie. Il reconnu de suite l'esclave de Nicias qui avait été vendue en meme temps que lui et lui adressa un petit sourire. Puis il detailla l'homme qui la suivait. Certainement un nouvel esclave de Nicias malgré son allure fiere et son port de tete haut. Il avait quelque chose dans les yeux qui fit revenir une image dans l'esprit d'Aeneas : des yeux verts etirés et un petit serpent.

Il baissa cependant les yeux lorsque le regard sombre de l'homme se posa si durement sur lui.

Anthéa s'entretenait avec Lysandre. Un banquet? chez Nicias? Voila qui allait les occuper un moment et remettrait à plus tard les projets fous de son maître. Un petit sourire de soulagement naquit sur les levres du natté et il sentit un poids enorme se soulever de ses épaules. Il se redressa, fine silhouette gauloise, legere branche de saule dans le vent, sa natte ondulant dans un courant d'air qui traversa la boutique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre
Rôtisseur
avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 31/01/2005

MessageSujet: Re: La Boutique   Mar 12 Juil - 1:35

Devant l'affolement d'Aeneas, Lysandre ferma un instant les paupières. Derrière celles-ci, il invoqua l'image d'une jeune femme au visage austère mais rassurant, serein mais sévère. Sa représentation d'Athéna, celle qu'il avait longtemps prié durant le mois passé.

"Aeneas" fit-il en rouvrant les yeux. "Il ne s'agit pas d'aller contre la volonté des dieux. J'ignore comment se comportent les divinités de ton pays. Mais ici, elles communiquent sans cesse avec les hommes. Par le biais des présages, des oracles, des signes. Ce qui s'est passé est l'un de ses signes, j'en ai la conviction. Un signe de colère."

Tout à son discours, Lysandre allait évoquer la mystérieuse apparition de la plage mais se retint juste à temps.

"Je ne cherche qu'à demander aux dieux quelle est la faute que nous avons pu commettre à leur égard. Maintenant, si tu es trop effrayé... je ne te demanderai que de t'occuper de la rôtisserie."

La voix du jeune homme s'affaiblit. Il aurait pu forcer les esclaves, en jouant sur leur dévotion à son égard ou de son autorité pour les forcer à l'accompagner. Mais ce n'aurait pas été juste. Eux n'étaient que des esclaves. Il se tourna avec un sourire vers Lysea.

"De même pour toi, Lysea. Essaye juste de ne pas trop renverser de cendres dans la boutique."

A cet instant, une cliente se présenta. Il ne fallut qu'un instant au rôtisseur pour la reconnaître. L'esclave de Nicias, dont Lysandre avait appris quelques jours plus tôt qu'elle se nommait Anthéa. Mystérieuse Anthéa qui, sans jamais sortir de son rôle de modeste esclave, donnait l'impression que l'orgueuil et la superbe fusaient par tout les pores de sa peau. Tout l'inverse de ses propres esclaves en fait. Il ne s'agissait pas de comparer leurs mérites, loin de là. Mais ils étaient différents, c'était un fait. Aussi différents que le jour et la nuit.
Il accueillit la question de la jeune femme avec un hochement de tête pensif.


"Tout dépend du genre de banquet que ton maître cherche à donner. S'agit-il d'une fête familiale, d'une grande réception ? Combien peut-il y mettre ? Dans tous les cas, je te conseillerai l'agneau. C'est la viande la plus tendre qui soit, et qui convient au plus grand nombre. Contrairement à beaucoup d'autres chairs, elle n'encombre ni le ventre ni l'esprit."

Lysandre récitait un discours entendu mille fois du vivant de son père, aussi son esprit restait parfaitement disponible. Ainsi le rustre Nicias projetait-il une fête. Lysandre n'avait jamais apprécié l'homme depuis leur rencontre sur la plage. Il était un citoyen, et qui plus est, conscient de sa puissance. Tellement conscient... il aurait été une cible facile à berner, se fut-il déplacé en personne...
En relevant la tête, Lysandre distingua l'homme qui accompagnait Anthéa.


"Dur."

Ce fut le premier mot qui lui vint à l'esprit. Cet être était différent des autres habitants de l'île. Il avait fallu un moment au rôtisseur pour l'identifier comme un esclave. Il était comme ce froid qui s'était abattu sur l'île en plein jour. L'air indifférent et impitoyable.
Comme pour faire mentir ce conciliabule mental, l'homme sourit légèrement. Lysandre hocha légèrement la tête à son égard. Il se sentait à l'aise. Il évoluait dans un domaine dont il était le maître, encadré par deux esclaves qui portaient une partie de sa confiance. Et son discours eut fait la fierté de son père. Oui, tout était presque parfait. Il reporta son attention sur Anthéa.


"Bien entendu, le boeuf est une viande au goût plus prononcé, mais moins délicate, convenant plus à une assemblée d'hommes jeunes et vigoureux... Tout dépend du genre d'audience dont Nicias souhaite la présence."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysea
Esclave
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 09/01/2005

MessageSujet: Re: La Boutique   Ven 15 Juil - 13:26

Apparemment Aeneas avait très peur des projets de Lysandre. Lysea aussi avait peur, mais elle n'osait pas le dire. De toute manière tout ce voyait sur son visage, elle ne pouvait pas cacher ce qu'elle ressentait.

Son balai à la main, Lysea salua les deux personnes qui entrèrent dans la boutique et se dépécha d'enlever le tas de cendre qui se trouvait au milieu.

L'homme qui avait suivi la jeune femme rousse semblait drôlement sévère. Peut-être était-ce un maître. En tout cas il lui faisait peur. Lysea se hâta de sortir hors de la boutique pour jetter les cendres. Revenant, elle entendit la femme parler de banquet, ce qui indiquait beaucoup de travail en perspective.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthéa
Esclave
avatar

Nombre de messages : 280
Localisation : Admin
Date d'inscription : 06/12/2004

MessageSujet: Re: La Boutique   Ven 15 Juil - 13:39

Anthéa écouta avec un sourire les conseils de Lysandre à propos de la meilleure viande pour un banquet. Elle hocha la tête et répondit.

"On va dire que mon maître ne cherche pas réellement à donner un banquet... l'idée vient de moi, j'ai juste eu besoin de son accord. Il y mettra le prix qu'il faudra en fonction des personnes que je désirerai inviter."

Le ton était posé, c'était elle qui prenait les décisions.

"L'agneau conviendra parfaitement. Préfères-tu qu'Atréides ou moi vienne chercher cela dans l'après-midi ou pourras-tu l'apporter toi-même ce soir au banquet... auquel tu es invité bien entendu. " dit-elle en lui souriant.

Un refus de sa part l'attristerait, aussi attendit-elle une réponse avec impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atreides
Esclave
avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 28/05/2005

MessageSujet: Re: La Boutique   Mar 19 Juil - 1:43

Atreides sentit le regard des autres sur sa personne, ne faisant que renfrogner son expression déjà sévère. Autrefois, à Athènes, il ne leur aurait même pas adressé la parole. Il ne commencerait certainement pas maintenant. Il ne leur parlerait que si le besoin s'en faisait vraiment sentir. Après tout, ce n'était que des esclaves...

Le jeune homme ne se sentait encore que très peu touché par la discussion entre Anthea et le rôtisseur, mais s'efforça d'écouter, au cas où certaines informations lui seraient utiles ou le concerneraient d'une quelconque manière. De fait, Anthéa le mentionna en demandant au propriétaire de la boutique s'il voulait qu'il aille chercher la viande. Le regard d'Atreides se durcit encore plus, si c'était possible, se demandant quand il se ferait à aller chercher des courses comme un vulgaire esclave. Un statut qui était désormais sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeneas
Esclave
avatar

Nombre de messages : 108
Localisation : Modo
Date d'inscription : 06/12/2004

MessageSujet: Re: La Boutique   Mer 27 Juil - 13:32

Lysandre a écrit:
' Maintenant, si tu es trop effrayé... je ne te demanderai que de t'occuper de la rôtisserie."

Rester à la rotisserie? il n'en etait pas question. Si son maitre y allait, Aeneas ferait ce qu'il peut pour l'aider. Il repensa un instant aux cailloux, aux pierres, et se dit qu'il y avait peut etre un moyen de mener les recherches de son maitre à bien sans pour autant le laisser risquer sa vie. Il se promit d'essayer dès que possible, dès que la nuit serait tombée, dès que la cité de Kalymnos dormirait.

Mais avant cela il y avait le banquet. Le gaulois écouta attentivement l'echange entre Lysandre et Anthéa, repassant les réserve de la rôtisserie dans sa tete. Il avait bien fait d'aller chercher des oignons tot dans la matinée car le reste de la journée serait bien rempli.

Lysea venait de revenir dans la piece et Aeneas lui sourit gentiment. L'autre esclave etait resté muet, immobile, aucune emotion ne traversait son visage, aucun fremissement n'agitait ses paupieres. Sans le souffle régulier qui faisait se soulever son torse, on aurait pu le croire statufié sur place.

Le natté continua d'écouter tout en allant attiser le feu. Puis il sortit de la piece, il était tant de mettre les gigots à cuire, le feu etait parfait. Tout en passant pres de Lysea, il lui dit doucement.


"Viens m'aider"

[l'arriere boutique]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre
Rôtisseur
avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 31/01/2005

MessageSujet: Re: La Boutique   Mer 17 Aoû - 10:03

La réponse d'Anthea provoqua un léger mouvement de surprise chez Lysandre. Lui, invité au banquet de cet homme qu'il n'avait vu qu'une seule fois ? Observant le visage harmonieux de la jeune esclave il tenta de déchiffrer les intentions de son maître : ou celui-ci avait-il invité Lysandre sur les conseils d'Anthea, ou le citoyen tenait-il à organiser une fête extrêmement fastueuse... mais dans ce cas pour quelle raison ?
Presque contre son gré, l'image de la terrible nuit vint s'imposer à l'esprit du jeune homme. La réponse se trouvait-elle là ? Il n'y avait qu'une seule façon de s'en assurer :


"Tu diras à ton maître que j'assisterai à son banquet avec plaisir. J'apporterai moi-même la viande, avec mes esclaves. De la sorte elle sera plus fraîche et je me targue de bien la préparer. Je ne doute pas qu'un citoyen aussi... amateur de belles choses aura une cuisine à la hauteur."

Le compliment était sorti comme à la conclusion d'un jeu. Depuis son retour à Kalymnos, ses conversations avec Anthea avaient été des plus stimulantes. Elle devait, elle aussi, considérer le monde comme son théâtre... ce devait être la raison pour laquelle ils se sentaient parfois si proches. Il lui adressa un petit sourire, ainsi qu'à l'esclave qui l'accompagnait, et qui n'avait pas quitté son expression impénétrable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Boutique   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Boutique
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Boutique évènements
» La boutique de création de Musika {Ouvert}
» LA BOUTIQUE MAGIQUE
» Bienvenue dans ma boutique!
» Boutique Staff D'Elise Rover

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KALYMNOS :: L'ASTY :: La Rôtisserie de Dionysos-
Sauter vers: