KALYMNOS


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eikooi - esclave

Aller en bas 
AuteurMessage
Eikooi
Esclave
avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 30/10/2005

MessageSujet: Eikooi - esclave   Lun 31 Oct - 19:40

Nom: Εikooi

Âge: 17 ans

Origine: Nord de la Grèce.

Métier, Condition Sociale: Esclave

Histoire:
Tout a commencé un matin brumeux dans une petite maison retranchée de tout à plus d'un kilomètre du village le plus proche. Des cris, des cris de nouveau-né virent réveiller les oiseaux aux environs qui s'envolèrent de leurs branches.

Le petit Εikooi était né. Ses parents lui donnèrent comme nomination un numéro. Oui pour eux leurs enfants n'étaient plus que des nombres et le petit Εikooi était le vingtième enfant de ce foyer, il portait alors le nombre vingt.

Ses parents ne faisaient pas d'enfants pour les aimer ou les chérir, non ils en faisaient pour les revendre comme esclave, ils vivaient de ceci. La plus grande différence d'âge entre deux des enfants était de un an et la plus minime de neuf mois.

C'était aux enfants plus âgés, mais pas encore assez pour pouvoir être revendu de s'occuper des nouveau-nés, les parents se contentaient de les mettre au monde. C'est ainsi que Εikooi fut élevé par son grand frère Evéa qui n'avait lui que onze ans.

Il faut dire qu'il se débrouillait plutôt bien, même s'il n'était âgé que de onze ans. Il se débrouillait même trop bien d'ailleurs. Il était censé élevé son petit frère dans l'optique de: "obéis et tais-toi", mais il n'en avait pas le cœur. Lui-même n'était pas d'accord avec cette optique.

Le jeune Evéa était un garçon fougueux qui rêvait à autre chose que devenir esclave. Il rêvait de connaissance, d'intelligence et peut-être même de beauté. Il était le pire élément que ses parents aient eut. Il refusait d'obéir et ce refus il l'avait transmis à son petit frère.

C'est avec regret qu'il le vit tout de même partir pour être vendu, toujours à la même personne, avec laquelle ses parents avaient tissé d'étroits et étranges liens. Ils étaient les fournisseurs et lui le revendeur.

Après ce départ toute l'éducation de Eikooi fut à refaire. Il était devenu un jeune garçon très désobéissant et par conséquent pas fait pour être vendu. Il n'avait alors que quatre ans mais déjà un mauvais caractère qui ne demandait qu'à s'affirmer.

C'est alors que son père le prit en main. Il fallait faire quelque chose à tout prix, s'il voulait espérer le revendre. Maintenant, et cela à longueur de journée il n'entendait plus que la doctrine "obéis et tais toi". C'étaient les seuls mots qu'il entendait sortir de la bouche de son père. Lorsqu'il refusait d'obéir, les coups pleuvaient ou pire, s'il insistait, il se retrouvait enfermée dans une petite pièce où il parvenait juste à tenir debout.

Il ne protestait pas, malgré les souris qui lui montaient sur les jambes, il ne pleurait pas, malgré l'absence de lumière, il ne demandait pas pardon malgré les jours qu'il passait sans manger, il ne frappait pas contre les murs ni contre la porte, malgré la pluie qui entrait de tous les côtés. Non, en fin de compte c'était dans cette pièce qu'il se sentait le mieux. Dans cette ridicule pièce où il n'avait plus à voir son père plus à entendre les seuls mots qu'il lui disait. Plus à sentir les coups de fouets lui flageller les dos ou les cuisses. Cette punition durait au maximum une semaine, suite de quoi son père recommençait à lui répéter "obéis et tais-toi." Parfois, il faisait exprès de le pousser à bout pour qu'il le pousse dans la petite pièce et qu'il puisse goûter à une paix bien méritée.

Souvent en ressortant de la petite pièce il était malade. Il est vrai que de boire l'eau de pluie et de faire ses besoins dans les lieux où l'on vit n'est pas conseillé pour garder une bonne santé, mais il se remettait vite d'aplomb pour faire subir à son père un véritable enfer.

En réalité, il lui en voulait. Il lui en voulait d'avoir osé vendre la seule personne avec laquelle il s'entendait bien, Evéa. D'avoir osé vendre la seule personne qu'il pouvait vraiment qualifier de père, la seule personne qui s'occupait de lui et non pas de son éducation en tant que futur esclave.

Dépité et à bout de forces ainsi que d'idées le père de Eikooi l'envoya chez une autre personne. Cette personne était connue pour faire des merveilles afin que les jeunes enfants qui refusaient de se soumettre deviennent des petits agneaux dociles.


C'est avec une joie, due au fait de voir son père débourser une grande somme d'argent, que le petit Eikooi, âgé alors d'une dizaine d'années, se retrouva chez cet homme. Mais bien vite, il regretta cette joie. Cet homme n'était pas comme son père, il se contre-fichait vraiment de savoir ce qu'il pouvait ressentir.

Il n'entendait plus le fameux "obéis et tais-toi", il n'entendait plus rien au fait. L'homme refusait de lui parler. La seule chose qu'il étendait encore très souvent était le bruit du fouet qui fendait l'air avant de venir s'éclater sur sa peau ainsi que le bruit des chaînes qui lui liaient poignets et chevilles, et qui elles-mêmes étaient reliées à des poids. C'était pour le rendre plus fort.

Au file des années qu'il passait chez lui il commençait à devenir doucement un peu plus docile, mais surtout à devenir un beau jeune homme. La tentation fut grande alors pour l'homme, qu'il devait appeler maître, mais lorsqu'il rentra un soir ayant trop bu et qu'il essaya de voir si le jeune Eikooi était vraiment aussi docile qu'il ne paraissait, il vit toute la fougue et toute la force qu'il avait. Il regretta amèrement de lui avoir accroché des poids pour qu'il devienne plus fort.

Après une lutte acharnée qui dura toute la nuit, il laissa tomber à bout de souffle et ruisselant de sang à certains endroits. Quant à Eikooi lui aussi avait beaucoup de sang sur lui, mais c'était surtout celui de son maître. Il sortit de la chambre après l'avoir attaché à son lit et il ne retenta plus jamais cette expérience.

Par contre le jeune homme fut largement châtié pour son refus d'obéissance. Tant et si bien qu'il ne put se coucher sur le dos pendant tout un mois.

Eikooi savait que ce qu'avait tenté son maître n'était pas vraiment admis. Mais lorsqu'il questionna un des esclaves de son maître, ce dernier lui révéla qu'il le faisait à tout le monde, garçon ou fille, il ne faisait pas de différence. Et qui plus est, il ajouta Eikooi était chanceux et sacrément fort d'avoir réussit à échapper à ceci.

Sa vie était devenue un véritable calvaire, alors qu'il voyait d'autres jeunes filles et d'autres jeunes hommes venir et repartir quelques jours plus tard on ne peut plus docile, lui, il restait là en compagnie de son maître.

Il décida alors d'avoir vraiment l'aire docile, cela faisait cinq ans qu'il était ici et il en avait marre des coups, marre des chaînes qui lui enserraient les poignets, marre même de cette grande maison. Il se montra on ne peut plus obéissant et il réalisa le moindre de ses ordres, aussi absurdes furent-ils.

Mais son maître voulait être sûr qu'il était vraiment obéissant et il lui ordonna de faire une chose qui le marqua à vie. Faire le tour de la ville, nu, sans aucuns vêtements, sans aucuns habits, sans rien. Âgé de quinze ans, il obéit même à ceci, bien que son orgueil fut largement rabaissé. Les hommes et les femmes se retournaient sur son passage certains le touchaient, mais nul n'essaya de faire plus, car ils étaient tous au courant de ce qui était arrivé à son maître lorsqu'il avait tenté de le faire.

Ce dernier le suivait bien entendu, il observait ses réactions et il fut grandement satisfait. Il n'avait pas protesté, il n'avait pas désobéit, il n'avait rien dit, il s'était contenté de marcher. Mais intérieurement il bouillonnait. Il se jura qu'un jour, il se vengerait.

C'est complètement transformé qu'il fut renvoyé chez ses parents. Ils n'attendirent pas bien longtemps avant de la revendre, sans doute effrayé qu'il ne puisse revenir comme avant.

Eikooi fut vendu, toujours à la même personne, à la même personne qui avait acheté son frère, Evéa. Il devait passer une année avec lui avant de pouvoir être revendu à quelqu'un d'autre.

L'année qu'il passa en sa compagnie fut la meilleure de toutes les années qu'il avait déjà passé. Feignant toujours d'être obéissant et docile il ne reçut que très peu de corrections, seulement lorsque sa vraie personnalité reprenait le dessus.

Soif de vengeance, plus les jours passaient plus il rêvait de tuer ses parents et son premier maître. C'est au détour d'une ville qu'il revit enfin son frère Evéa. Les retrouvailles furent mouvementées car bien évidemment le vendeur ne voulait pas qu'il aille le saluer, cela ne se faisait pas. Il attendit alors la nuit pour s'évader et aller le rejoindre.

Son frère le serra fort dans ses bras et il en fut comblé. Ils parlèrent, son frère lui raconta sa vie, qu'il était tombé chez quelqu'un de très gentil, et qu'il pensait souvent à lui. Puis Eikooi lui raconta à son tour sa vie depuis son départ. Il put alors retrouver, dans les yeux de son frère, la même flamme qu'il avait vue étant petit. Mais les heures tournaient et il commença rapidement à faire jour. Evéa et Eikooi furent tous deux châtiés en même temps devant tous les gens du village. Cela ne se faisait pas de s'enfuir de la maison de son maître même si c'était pour aller parler avec son frère. Avant qu'ils ne furent de nouveau séparés, Evéa fit deux promesses à son petit frère. La première était qu'il mettrait tout en œuvre pour le libérer et la seconde était qu'ils se vengeraient tous deux de ceux qui leur ont fait du mal.

Eikooi fut alors emmené à Kalymnos où le marchand d'esclave avait entendu dire qu'ils recherchaient des esclaves. Le marchand dut d'ailleurs se retenir de le punir pour ne pas abîmer sa peau qui avait maintenant parfaitement cicatrisée.

Apparence Physique :
Un peu plus grand que les jeunes garçons de son âge, Eikooi n'a pas encore fini de se tailler un corps d'adulte. D'imposants muscles, dut à son traitement avec les chaînes et les poids ornent son corps. Légèrement brunie par les journées à marcher sous un soleil ardent la peau de Eikooi est mat.

Des lèvres fines ne révélant pratiquement jamais aucun sourire et rarement une parole, se dressent sous un petit nez. Des yeux tellement remplis de hargne et de colère, étaient bruns, sont devenus presque noirs.

Des cheveux noir, se confondant parfaitement avec une nuit sans lune, surplombent sa tête. De fins traits dessinent un visage mince se terminant avec un menton parfaitement arrondis. Rien qu'en l'observant, on peut voir en lui toute la fougue qui le caractérise si bien.

Malgré l'effort du marchand, le jeune Eikooi a tout de même quelques blessures dans le dos. Des traits parfaitement droits, donné bien entendu à l'aide d'un fouet. Une cicatrice sous son œil droit, causée par une brûlure lors de l'un des multiples essais de son père afin de le dresser, ne le quitte jamais.

Lorsqu'on le regarde pour la première fois, on pourrait lui donner aisément vingt ans. Une simple tunique beaucoup trop petite, déchirée à certains endroit et souillée de sang à d'autres endroits, plus particulièrement dans son dos, lui fait office de vêtement. Marchant toujours les pieds nus, ils accentuent des jambes tout aussi musclées que le reste de son corps.

Caractère :
Eikooi ne vit que pour une chose, revoir son frère et se venger. Il tente de se comporter en bon esclave pour ne pas mourir avant d'avoir accomplit sa raison de vivre. Mais voilà, il ne faut pas oublier qu'il a un tempérament de feu et qu'il lui arrive parfois de redevenir ce qu'il est vraiment. Un type au sale caractère qui refuse d'obéir à quoique ce soit, malgré toutes les menaces que l'on pourrait lui faire.

La doctrine "obéis et tais-toi" n'est entrée qu'à moitié en lui. En effet, s'il refuse parfois d'obéir, il refuse pratiquement de parler. Tout dépendra d'avec qui il se trouve. Préférant la plupart du temps réfléchir à un moyen de s'évader et d'accomplir sa vengeance c'est un jeune homme très pensif.

Ne craignant plus les coups, il n'a pas peur de tenir tête, même à la personne qui pourrait devenir son maître. Malgré cet orgueil, il sait aussi "obéir et se taire" quand besoin est, car il sait, du mois il pense savoir ce qui est bon pour lui et surtout pour sa future vengeance.

Très calculateur, il a décidé de jouer à l'agneau tout doux au début, aussi bien à la vente aux esclaves que chez son futur maître/maîtresse, afin de pouvoir mieux devenir horrible après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Eikooi - esclave
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KALYMNOS :: PERSONNAGES :: Présentations-
Sauter vers: